Présentation

Le chorégraphe a pour mission de créer un spectacle de danse ou d'adapter un ballet. Pour ce faire, il s'entoure de danseurs, de compositeurs et de scénographes.

En dehors d'une haute maîtrise de la danse, la créativité et l'inventivité restent de rigueur. En outre, un bon chorégraphe s'avère un communiquant confirmé car il lui faut aussi bien négocier avec les programmateurs ou les institutions que partager sa vision artistique avec ses interprètes. Un investissement sans faille est également indispensable pour assumer le travail nocturne jours fériés et week-ends compris ! Enfin, la maîtrise des langues constitue un plus indéniable dans un métier où les déplacements à l'étranger sont fréquents.

Un apprentissage sur le terrain

On ne s'improvise pas chorégraphe, on le devient après avoir acquis des bases solides en danse. L'objectif de cette intense et longue préparation consiste à s'imprégner de la discipline pour être capable de mêler les genres en une création originale. Un bon chorégraphe est généralement un danseur de haut niveau, créatif et doté d'une grande expérience du métier. C'est notamment le profil de Charles. “Pour pouvoir élaborer mes propres chorégraphies, j'ai simultanément créé ma compagnie : travailler pour des interprètes me semblait naturel, et voilà vingt-cinq ans que ça dure !” Bref, le métier de chorégraphe ne s'apprend pas, il se découvre au gré des collaborations et son apprentissage s'affine au fil du temps et des expériences. Seule véritable école : devenir l'assistant d'un chorégraphe afin d'étudier la technique et trouver sa propre identité.

Plus qu'un métier, une passion

Créer une chorégraphie ne se limite pas à reproduire des mouvements. Le chorégraphe s'inspire généralement d'un argument, puis choisit ses danseurs, leur communique son message et analyse leur gestuelle afin d'y inscrire son travail de création. “J'assemble et je construis, j'expérimente, puis je valide mes propositions avec le danseur, explique Charles. J'utilise la gestuelle et les mouvements du corps comme techniques d'expression.” Mais son rôle ne s'arrête pas là. Le chorégraphe doit s'occuper du recrutement des danseurs, des costumes, des décors ou encore de la gestion des plannings. Plus qu'un professionnel, le chorégraphe est un passionné dévoué corps et âme à son art, qui ne compte ni ses heures ni son investissement personnel.

Formation

Comment devenir chorégraphe ?

Débuter tôt l’apprentissage de la danse reste indispensable à tout aspirant chorégraphe souhaitant, un jour, percer dans le métier.

Avant le bac

8173 Schwarz Boots Chrome homme Red Black Wing Certains lycées publics et privés préparent aux baccalauréats technologiques de danse en liaison avec les conservatoires régionaux. Dans ces établissements, des classes à horaires aménagés permettent d'effectuer des études du cours élémentaire à la 3e, puis de préparer le bac techno Musique et danse option “Danse” ou Technique de la musique et de la danse option “Danse”. Les élèves poursuivent une scolarité normale avec des programmes d'enseignement général identiques à ceux dispensés par les lycées traditionnels. Parallèlement, les conservatoires régionaux assurent l’enseignement artistique.

Après le bac

Les orientations post-bac brillent par leur multiplicité. Il existe de nombreuses écoles de danse susceptibles de délivrer un diplôme. Mais, au final, aucun bagage n’est réellement requis pour faire carrière : un autodidacte passionné peut percer dans le métier au même titre qu’un ancien petit rat ou un danseur hip-hop…
La France compte aujourd’hui près de 3 000 danseurs et chorégraphes professionnels. Mais à peine un dixième d’entre eux parviennent à intégrer l’une des vingt-cinq compagnies de danse permanentes reconnues (sur les quatre-vingt-dix compagnies indépendantes existantes). Beaucoup se tournent donc vers l’enseignement ou des prestations dans les émissions télévisées. Plus porteurs, les spectacles de music-hall ou les comédies musicales recrutent régulièrement sur audition. Les cachets y sont attractifs et les contrats souvent de moyenne, voire longue durée.